Comment créer une brasserie artisanale ?

brasserie artisanale

Brasseurs de France a posté des messages encourageants concernant le marché français de la bière. C’est la cinquième année consécutif de croissance en 2018, et des centaines de nouvelles brasseries continuent d’ouvrir leurs portes. Néanmoins, le syndicat de la bière a souligné que ces nouvelles brasseries sont, encore, fragiles.

Une étude pour créer une brasserie artisanale

Si vous envisagez d’ouvrir une brasserie artisanale ou une micro brasserie, votre approche commence par une bonne étude de marché. Besoin d’évaluer les attentes des consommateurs. Si, comme il est dit plus haut, le goût des Français pour la bière n’a pas diminué, alors le marché peut se diversifier en proposant une bière unique et originale. Mettez des caractères dedans, pourquoi pas ! Ensuite, évaluez la concurrence. Les petites brasseries s’appuient, généralement, sur une distribution à grande échelle, et cet environnement est très concurrentiel. Dans un premier temps, il est nécessaire de trouver des entreprises de vente au détail susceptibles de vendre de la bière artisanale, telles que les cavistes ou les épiceries fines, et d’envisager des réseaux de distribution alternatifs, tels que des institutions indépendantes ; marchés, foires ou expositions ; porte-à-porte et e- Commerce. Et même si on parle de micro brasseries, il faut trouver un espace de stockage suffisamment grand. Un espace de 51 mètres carrés n’est pas suffisant pour stocker un réservoir de stockage de 510 litres. Si vous désirez créer un brasserie artisanale, n’hésitez pas à visiter ce site.

Les conditions juridiques de la micro-brasserie

Vous pouvez choisir d’établir un partenariat. Dans ce cas, l’entreprise est obligée de payer l’impôt sur le revenu et le propriétaire est responsable de la dette de l’entreprise. La deuxième possibilité est de créer une société de capitaux. Ces chiffres vous montrent une tendance, mais ils ne vous guident pas nécessairement pour faire un choix. Au lieu de cela, les professionnels recommandent d’évaluer chaque forme juridique en détail et de les comparer pour comprendre quelle forme est la plus pertinente pour votre brasserie artisanale. Cela dépendra de vos ambitions, de la quantité que vous souhaitez produire, de vos objectifs, du nombre de personnes impliquées dans le projet. Bien que de nombreux entrepreneurs privilégient les solutions permettant de réduire les impôts ou les charges sociales, il est  recommandé de considérer, également, le risque d’atteinte à votre vie privée lorsque le projet rencontre des difficultés. Avant de finaliser votre choix, n’hésitez pas à demander l’avis d’un avocat.

Financement pour une brasserie artisanale

Après avoir élaboré un plan d’affaires pour une brasserie artisanale, vous pouvez commencer à chercher du financement. En effet, la création d’un brasserie, notamment bien étudiée, doit être renforcer par un financement adéquat. Néanmoins, il s’agit là d’un projet risqué, alors les prêts bancaires ne seront pas faciles et les banques n’hésiteront pas à vous demander des garanties, ce qui va compliquer le projet. 

En revanche, si le montant levé est faible, faites lever des fonds auprès, des investisseurs – associés, vous permettra quand même de réduire le montant du prêt requis et de convaincre le banquier de l’intérêt public de votre projet de micro brasserie. Pensez, aussi, à observer autour de vous, à poser des questions, à vous rendre dans des brasseries existantes pour vous inspirer des micros brasseurs à succès.

Se faire livrer des apéro et des boissons alcoolisées
Fabriquer de la bière artisanale chez soi